population nigeria en fuiteAu Nigéria, depuis le début du conflit en 2009, plus de 20 000 personnes ont été tuées. Des milliers de femmes et de filles ont été abusées et des enfants ont servi de bombes humaines. Plus de 2,1 millions de personnes ont dû quitter leurs maisons durant le conflit et 1,9 millions sont restées au Nigéria et sont considérées comme des déplacés internes. Les autres ont fui vers le Cameroun, le Tchad et le Niger.

Plus de 15 millions de personnes sont directement affectées par le conflit et 7 millions ont besoin d’une assistance humanitaire. Parmi eux, plus de 50% d’entre eux sont des enfants. Ils ont besoin de nourriture, d’eau, de protection, d’éducation, d’abris et de services de santé.

 

L’action de nos partenaires au Nigéria :

En 2016, grâce à vos dons, et en partenariat avec Tearfund, le SEL a pu soutenir son partenaire chrétien local, CRUDAN qui agit au Nigéria. Dans la ville de Gombi, au Nord Est du Nigéria, 100 familles déplacées ont été dépistées comme ayant des enfants malnutris et seront suivies et aidées. Parmi eux, 3 enfants de moins de 5 ans ont dû être directement envoyés en centres de nutrition d’urgence. Ces familles ont reçu de l’argent pour acheter directement de la nourriture et les parents ont aussi reçu une formation en vue de créer une activité génératrice de revenus (AGR) afin de pouvoir nourrir leur famille.

Grâce à ces activités, ces familles retrouvent espoir et font un premier pas vers un retour à la normale.

 

L’action de nos partenaires au Nord-Cameroun :

En octobre 2016, à l’extrême nord du Cameroun, près de Mokolo, le SEL a collaboré avec son partenaire chrétien OCDC (Œuvre Caritative pour le Développement Communautaire) pour distribuer des produits de première nécessité à plus de 50 familles retournées1 et déplacés internes2.

Déjà en avril 2016, le SEL avait soutenu ce partenaire pour les aider à faire face à l’arrivé des réfugiés et des déplacés internes au Cameroun. Un projet d’accès au champ et d’aide à la réinstallation pour 120 familles a été mis en place. Les réfugiés et les déplacés internes ont pu bénéficier de l’accès à un champ, des semences nécessaires pour commencer à semer et d’une formation pour le faire efficacement. Cette activité est un véritable tremplin pour ces personnes qui se voient actuellement obligées de vivre des aides humanitaires.

 

Sujets de prière :

  • Prions pour que les zones délivrées de Boko Haram restent libres et que les populations n’aient pas à fuir de nouveau.
  • Prions pour que les personnes déplacées puissent trouver des endroits où s’installer sans créer de conflits avec les populations d’accueil.
  • Prions pour que la situation s’améliore et que la paix s’installe.

Le SEL, ainsi que les autres membres de l’alliance Integral*, ont ouvert un fonds d'urgence, pour faire face aux besoins.

 

Donner !

 

Read magazines online free

Faire un Don